Une Solanacée originaire du Tibet

Mis à jour : févr. 18

Un peu d’histoire


A l’origine, le Goji poussait à l’état sauvage dans les hautes montagnes Himalayennes du Tibet et dans la région du Cachemire, en Inde. Les moines Tibétains auraient découvert la Baie de Goji il y a environ 4 500 ans. Utilisée depuis plus de 2 500 ans dans la pharmacopée traditionnelle asiatique, cette petite baie est considérée comme le fruit de la prospérité et de la longévité grâce aux vertus qui lui sont attribuées depuis des siècles.

Les Baies de Goji ont rapidement été cultivées par les populations locales avant de se répandre en Mongolie et dans les provinces chinoises du Qinghai, Ningxia et Gansu (90% de la production mondiale provient de Chine) ; Depuis quelques années, des producteurs les cultivent en France.



Une Solanacée


La Baie de Goji pousse sur un arbuste légèrement épineux, le lyciet (Lycium Barbarum) de la famille des Solanacées (comme la tomate, le poivron, la pomme de terre…) Cette plante vivace peut atteindre 2 à 3 m. de haut. Son feuillage vert tendre est caduc (il disparait en hiver). Dès le printemps, le Goji se pare d’une multitude de petites fleurs mauves discrètes & éphémères puis de baies ovales rouge-orangée durant tout l’été jusqu’aux premières gelées.

Rustique, le Goji supporte des températures avoisinant les -20°, il a besoin d’un climat contrasté pour fabriquer ses précieux antioxydants. Tout type de sol lui convient, pourvu qu’il soit bien drainé et ensoleillé.







A suivre : 'Notre secret pour un Muesli presque parfait'

77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Terre de Goji